L’équipe de recherche Théâtre, dirigée par Sophie Lucet, compte actuellement 6 chercheurs permanents (3 PR, 3 MCF) et 10 doctorants.

Après deux programmes intitulés La scène comme lieu de mémoire et Le geste créateur : réflexion sur les acteurs de la scène contemporaine, le laboratoire théâtre est engagé dans une réflexion sur le renouvellement du geste créateur et la mutation des pratiques artistiques européennes au sein du programme HISTORICITÉ ET MUTATIONS DU GESTE CREATEUR. Ce nouveau programme transdisciplinaire s’organise selon cinq pôles : 1) observation et analyse des processus de création ; 2) archivage du processus de création et des œuvres scéniques en mêlant sources orales, écrites, audiovisuelles ; 3) approches historiques et théoriques des hybridations culturelles et artistiques, des formes en émergence et interdisciplinaires ; 4) analyse des discours des artistes, cette étude pouvant être conduite dans deux directions principales : l’analyse des démarches artistiques, mais également l’étude des enjeux éthiques et politiques (rapport entre artiste, œuvre et commande, discours de l’art et discours officiel, etc.) ; 5) écriture de l’histoire du temps présent dans le domaine des arts du spectacle. De plus, il s’agira de réfléchir à l’évolution des discours sur l’histoire des arts du spectacle, en corrélation avec les mouvements historiques successifs et avec les mutations du geste créateur. En janvier 2018, sera déposé le projet recherche-action ARGOS, projet européen appel EUROPE CRÉATIVE, qui a pour ambition de créer un consortium d’artistes et de chercheurs à l’échelle européenne pour analyser les mutations des processus de création des inventeurs de la scène contemporaine (théâtre, danse, performance).