Publications récentes (2020-2021):

Ouvrages:

Amadas et Ydoine, éd. et trad. C. Ferlampin-Acher et D. Hüe, Paris, Champion (Champion Classiques, n°52), 2020, 608 p.

LATE (1270-1530) : La matière arthurienne tardive en Europe. Late Arthurian Tradition in Europe), dir. C. Ferlampin-Acher, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2020, 1294 p.

Arthur en Europe à la fin du Moyen Âge. Approches comparées (1270-1530), dir. C. Ferlampin-Acher, Paris, Classiques Garnier, 2020, 293 p.

Articles et chapitres d’ouvrages:

– « La diffusion de Perceforest et Artus de Bretagne en Europe (France, Italie, Espagne, Angleterre, Islande » : une enquête au long cours », dans Arthur en Europe à la fin du Moyen Âge. Approches comparées (1270-1530), dir. Christine Ferlampin-Acher, Arthur Paris, Garnier, 2020, p. 127-147 ;

– « Arthur est sans pair, et la matière arthurienne peu comparatiste en France », dans Arthur en Europe à la fin du Moyen Âge. Approches comparées (1270-1530), dir. C. Ferlampin-Acher, Paris, Garnier, 2020, p. 7-38 ;

– « La matière arthurienne à la fin du Moyen Âge : un mythe européen en devenir », dans Arthur en Europe à la fin du Moyen Âge. Approches comparées (1270-1530), dir. C. Ferlampin-Acher, Paris, Garnier, 2020, p. 253-276 ;

– « L’édition de 1528 de Perceforest : O magnifiques seigneurs […]. Lisez et perlisez les chevaleureux gestes… », dans Les Lettres médiévales à l’aube de l’ère typographique. Actes du colloque de Liège, 17-18 mai 2016, « Cy commence ung livre emprainté… Diffusion et réception de la littérature médiévale en langue française par l’imprimerie (1470-1550) », dir. Renaud Adam, Jean Devaux, Nadine Henrard et Matthieu Marchal, Paris, Classiques Garnier, 2020, p. 167-196 ;

– « Malegrape dans Artus de Bretagne (texte et images) : hybridité et ambiguïté textuelle, entre effet de mode, effet de sens et goût personnel », dans Corps hybrides aux frontières de l’humain au Moyen Âge, Actes du colloque international de Louvain-la-Neuve, 18-20 avril 2018, dir. Antonella Sciancalepore, Louvain, Publications de l’Institut d’études médiévales de l’Université catholique de Louvain, 2020, p. 11-31.

– 10 chapitres dans La matière arthurienne tardive en Europe. Late Arthurian Tradition in Europe), dir. C. Ferlampin-Acher, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2020 :

« La littérature arthurienne tardive en Europe : approches », p. 11-32 ;

en collaboration avec M. Aurell, « La matière arthurienne en France ou en français (1270-1530) », p. 177-187 ;

en collaboration avec F. Montorsi et J. Taylor « La matière arthurienne dans les imprimés français », p. 259-277 ;

« Le merveilleux dans la matière arthurienne (1270-1530) : le recyclage, entre vacuité et prolifération du sens », p. 291-308 ;

en  collaboration avec Hervé Le Bihan et Pierre Courroux « Arthur en Petite Bretagne », p. 329-341 ;

« La Matière arthurienne, matiere de Bretagne, romans de la Table ronde ou vieulx romans françoys (Du Bellay) ? », p. 343-369 ;

« La matiere arthurienne tardive : une matière marginale ? », p. 371-399 ;

         « Placere et docere ? Le public de la matière arthurienne tardive », p. 399-427 ;

en collaboration avec Margherita Lecco, « Le roi Arthur dans la littérature latine (1270-1530) », p. 1121-1138 ;

« La diffusion européenne de la matière arthurienne à la fin du Moyen Âge», p. 1173-1196 ;

 

Communications:

« Excalibur dans Soul Eater (Atsushi Okobu) : le mythe arthurien à l’épreuve du manga », colloque « Arthur transmédial : la légende du roi Arthur entre cinéma, séries, bande dessinée, musique et jeux », université polytechnique Hauts-de-France, Valenciennes, 12-13 novembre 2020, organisé par Emanuele Arioli et Brigitte Friant-Kessler ;

 » La mouvance onomastique dans Artus de Bretagne: les douze pairs d’Alexandre, la reine Fenice et l’Amazonie », séminaire «Par le nom connait on l’homme, poétique médiévale de l’onomastique », organisé par C. Ferlampin-Acher et F. Pomel (sous presse, Budapest, Collège Eötvös Josef) ;