Revue Verlaine n°19, 2021

  • Sous la direction d’Arnaud Bernadet, Bertrand Degott et Solenn Dupas 

  • La Revue Verlaine réunit des contributions portant sur les différentes facettes de la vie et de l’œuvre du poète. Elle croise les approches critiques afin de souligner la diversité et la cohérence d’une œuvre inscrite dans son époque, reflétant une conscience aiguë des ressources du langage.
  • Nombre de pages: 243
  • Parution: 30/03/2022
  • Revue: Revue Verlaine, n° 19

Revue Verlaine n°18, 2020

La Revue Verlaine réunit des contributions portant sur les différentes facettes de la vie et de l’œuvre du poète. Elle croise les approches critiques afin de souligner la diversité et la cohérence d’une œuvre inscrite dans son époque, reflétant une conscience aiguë des ressources du langage.

Site de la revue

 

 

Revue Romanesques n°13, 2021

La revue Romanesques, semestrielle, a pour vocation d’explorer la notion de romanesque, à la croisée des interrogations sur la fiction, la lecture, l’histoire littéraire et la théorie des genres.

N°13 DOSSIER NUMÉRIQUE ET ROMANESQUE

Ce dossier propose une remise en jeu de la réflexion sur le romanesque en le frottant à l’ère numérique, et les possibles que celle-ci a ouverts depuis le xxe siècle. Il engage une attention aux supports, aux réseaux et aux formes de la matérialisation des œuvres pour reposer l’articulation de la notion de romanesque aux formes génériques, tout à la fois dans les formes numériques elle-même mais aussi dans les œuvres romanesques sur support papier.

Site de l’éditeur

Revue Stendhal, n°2, 2021

Pour son deuxième numéro, la Revue Stendhal propose deux dossiers : Milanese » et « Stendhal en Chine ».

Le premier dossier interroge l’évidence imposée par Stendhal dans son épitaphe : Henri Beyle, « Milanese » ? Historiens, spécialistes de littérature italienne et de Stendhal sont réunis pour comprendre ce qu’est « Milan » au début du siècle et son rôle dans le parcours xixe intellectuel et la construction identitaire de Stendhal. Capitale culturelle où émerge de façon décisive le débat romantique, témoin et enjeu essentiel d’une géopolitique européenne marquée par l’essor puis le reflux de l’impérialisme napoléonien, par l’émergence de la question « italienne » et du libéralisme sous la Restauration autrichienne, lieu de la découverte, aussi, du sexe, des arts et de l’engagement sérieux dans l’écriture, Milan est pour Stendhal comme un laboratoire de soi dans l’histoire, qui laisse une empreinte forte dans l’ensemble de son oeuvre Le second dossier aborde les questions idéologiques, culturelles et traductologiques qui ont suscité le débat en Chine, depuis les premières traductions et adaptations de Stendhal en mandarin jusqu’à nos jours, soit avant, pendant et après la période maoïste.

Site de l’éditeur

Revue Amerika

Amerika est une revue semestrielle du CELLAM (Centre d’Etudes de Langues et Littératures Anciennes et Modernes, EA 3206, Université Rennes 2) qui publie des dossiers thématiques et pluridisciplinaires autour de la problématique des mémoires, des identités et des cultures des Amériques (anglophones, francophones, lusophones, hispanophones). La revue se propose d’être un lieu de rencontre et de débat autour des conflits d’interprétation qui concernent la singularité des peuples américains, dans un espace aux frontières poroses et mouvantes. Elle s’intéresse en particulier aux Amériques à partir du XIXe siècle, mais apprécie également les regards diachroniques qui prennent le présent comme point d’ancrage.

 

Revue internationale de Photolittérature PHLiT

La Revue internationale de Photolittérature (ISSN 2606-6785) a pour vocation d’accueillir les contributions de chercheurs travaillant sur les rapports entre les domaines littéraire et photographique, quels que soient les langues ou les genres littéraires, quels que soient les procédés photographiques. Elle vise à étudier comment l’image photographique ainsi que tous les phénomènes imaginaires qui lui sont liés ont pénétré l’écriture littéraire depuis le milieu du XIXe siècle, et à promouvoir l’idée qu’il existe une spécificité de la photographie, au regard de toutes les autres formes d’images que les écrivains ont pu utiliser dans leurs publications, ou en collaborant avec d’autres artistes en vue de réaliser des ouvrages communs. De même, elle vise à enrichir la connaissance des multiples manières dont les photographes sont allés puiser à la littérature pour constituer leurs œuvres, soit en s’inspirant de genres littéraires consitués, soit en sollicitant des préfaciers, soit même en devenant à leur tour des écrivains. La Revue internationale de Photolittérature ne privilégie aucune méthodologie ni école, et souhaite recourir à toutes les approches – sémiologie, analyses littéraires ou historiques, médiologie et communication, voire neurosciences – qui seront susceptibles de mettre en lumière les spécificités de son champ d’étude.

 

Revue Ad Hoc

Tout comme l’association dont elle est issue, la revue Ad Hoc est le fruit d’une collaboration entre les jeunes chercheurs du CELLAM. Désireux de construire un travail en commun, nous proposons une ligne éditoriale fédératrice ; chaque numéro partira ainsi d’une notion ouverte qui nourrira des problématiques traitées de manière transdisciplinaire et transhistorique. Cette revue a pour objectif de fournir aux jeunes chercheurs une plateforme de publication en ligne qui réponde aux exigences du monde de la recherche.