FONCTIONS

2019-             Professeure agrégée de Lettres classiques dans l’académie de Nantes . Français (niveau sixième), Latin (niveau cinquième, quatrième, troisième)

2019-2020      Chargée de cours en littérature française et langue et littérature latines à l’Université Rennes 2

2016-2019      ATER à temps plein à l’Université Rennes 2 (192hTD par an), au sein du département de Lettres, UFR ALC (Arts Lettres Communication)

2015-2016      ATER à temps plein à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 (192hTD par an), au sein du département LLFL (Littérature et linguistique françaises et latines), U.F.R. LLD. (Littérature, linguistique et didactique) – Section 9 (Langue et littérature françaises)

2012-2015      Doctorante contractuelle (Contrat doctoral de L’École normale supérieure – Paris), chargée de cours à l’Université Rennes 2 (64h TD / an), au sein du département de Lettres, UFR ALC (Arts Lettres Communication)

PARCOURS

2019    Audition pour le poste de Maître de conférences Section 09 – Langue et littérature françaises, à l’Université de Valenciennes (UPHF).

2019    Qualification au CNU, section 9 (Langue et littérature françaises), corps des Maîtres de conférences (19209280290)

2012-2018  Doctorat en Littérature française . Sujet : « Les corps dans l’œuvre de Marivaux : approches générique, morale et empiriste ». Directrice de thèse : Élisabeth Lavezzi. Thèse soutenue à l’Université Rennes 2, le 5 octobre 2018, devant un jury composé de : Christelle Bahier-Porte, Professeure des universités, Université Jean Monnet de Saint-Etienne; Élisabeth Lavezzi, Professeure émérite, Université Rennes 2; Érik Leborgne, Maître de conférences habilité à diriger des recherches, Université Sorbonne Nouvelle – Paris III; Florence Magnot-Ogilvy, Professeure des universités, Université Rennes 2, Christophe Martin, Professeur des universités, Sorbonne Université

2012    Diplômée de l’École normale supérieure – Paris, spécialité Lettres classiques. (Étudiante de 2008 à 2012)

2011-2012      Master 2 Recherche (Littérature française) à l’Université Rennes 2 sous la direction de Mme Élisabeth Lavezzi. Sujet : « Le corps dans le théâtre de Marivaux ». Mention TB.

2009-2011      Reçue à l’Agrégation de Lettres Classiques (Rang : 2). Reçue au CAPES de Lettres Classiques (Rang : 1).

PUBLICATIONS

Livre

Les Corps de Marivaux, Paris, Classiques Garnier, 2021.

Numéro de revue

« La Figure », numéro 4 de la Revue Ad Hoc, dirigé par Clémence Aznavour, Gaëlle Debeaux, Joanna Pavlevski-Malingre, Barbara Servant, 2016, Actes de la journée d’étude « La Figure, Personnage-figure, antipersonnage, transfiguration ou dépersonnalisation du personnage ? » :

https://adhoc.hypotheses.org/ad-hoc-n4-la-figure.

Chapitres dans un ouvrage collectif

Entrées « Burlesque », « Parodie », « Déguisement », « Travestissement », « Comédie (poétique) », « Comique », « Digression », Dictionnaire Marivaux, sous la direction de Ioana Marasescu-Galleron et Paola Ranzini, Paris, Classiques Garnier [prévu pour 2022].

Articles

« “Ne sentez-vous pas que vous avez faim ?” Manger, boire ou vivre des aventures romanesques dans Pharsamon », Europe, sous la direction de Michel Delon [accepté, prévu pour 2021].

« Faire voir les profondeurs de la singularité féminine ? Étude de la matrice chez Venette et De Lignac », L’utérus : de l’organe aux discours, Presses Universitaires de Rennes [en cours de publication]

« Potbelly, paunch, and innards: variations on the abdomen in Marivaux’s Homère travesti and Télémaque travesty », Bellies, bowels, entrails in the eighteenth century, sous la direction de Rebecca Anne Barr, Sylvie Kleiman-Lafon, Sophie Vasset, Manchester, Manchester University Press, 2018, p. 209-226.

« Le corps du héros-lecteur, critère de distinction entre parodie et travestissement marivaudiens », Le corps du lecteur et ses représentations littéraires, sous la direction de Fabienne Gaspari, Paris, L’Harmattan, 2018, p. 93-120.

« Le corps de Marianne, un enjeu de pouvoir », Corps de femmes, Regards et Reflets, sous la direction de Paul Nanu et Oana Ursache, Paris, L’Harmattan, 2016, p. 149-161.

« Les corps marivaudiens : hypothèses d’un oubli, pistes pour une redécouverte », Construction et définition du corps, Cahier Multiculturel de la Maison du Japon, numéro spécial, sous la direction de Hiromi Matsui, Delphine Mulard et Ken Daimaru, Suresnes, Les Éditions du Net, 2015, p. 37-46.

« Sens et connaissances : influences empiristes chez Marivaux », MALICE, le Magazine des Littératures et des Cultures à l’ère numérique, n° 5, Marivaux entre les genres : le corps, la parole, l’intrigue, janvier 2015 (http://cielam.univ-amu.fr/publication/1416)

« Prendre la main, prendre par la main : polysémie et narrativité du geste dans La Vie de Marianne », « Une dangereuse petite fille », Nouvelles lectures de La Vie de Marianne de Marivaux, dirigé par Florence Magnot-Ogilvy, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 95-113.

« Marianne sous les regards », Méthode ! Revue de littératures française et comparée, n° 24 Agrégation de Lettres 2015, Vallongues, 2014, p. 123-130.

ORGANISATION D’ÉVÉNÉMENTS SCIENTIFIQUES

Journées d’étude

Co-organisation de la journée d’étude « Dire, montrer l’école dans la littérature et dans les arts », le 25 octobre 2018 à Rennes 2 dans le cadre de la huitième édition du Festival Transversales « Transmettre et enseigner dans la littérature et dans les arts »

Co-organisation de la journée d’étude « La Figure, Personnage-figure, antipersonnage, transfiguration ou dépersonnalisation du personnage ? », le 3 juin 2015 à l’Université Rennes 2, avec Gaëlle Debeaux (Doctorante, littérature comparée), Joanna Pavlevski-Malingre (Doctorante, littérature française), Barbara Servant (Doctorante, littérature comparée).

Événements grand public

Co-organisation du Festival Transversales, 24-27 octobre 2018, avec Jean Cléder, maître de conférences, Gaëlle Debeaux, maître de conférences, et Adeline Latimier, ATER en littérature française. Thème retenu pour cette édition : « Transmettre et enseigner dans la littérature et dans les arts » (https://transversales.hypotheses.org/)

Co-Organisation du cycle de lectures commentées « La Voix d’un texte » à l’Université Rennes 2 (2013-2015), avec Clarisse Bailleul (Doctorante, littérature française).

Le projet « La Voix d’un texte » a été originellement créé par Delphine Meunier et Anne Duguet, deux élèves de l’ENS ULM. En accord avec ces dernières, je l’ai importé à l’Université Rennes 2 en 2013.

  • Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné (11 mars 2015), avec Emmanuel Buron, maître de conférences à l’Université Rennes 2, Simon Gauchet, comédien professionnel.
  • Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux (28 janvier 2015), avec Clémence Aznavour, doctorante à l’Université Rennes 2, Romain Brosseau, comédien professionnel, Clarisse Bailleul et Romain Courapied, comédiens amateurs dans le cadre de la cinquième édition du Festival Les Transversales « Le théâtre comme monde, le monde du théâtre » (28-31 janvier 2015), organisée par Audrey Giboux, Emmanuel Buron, Laura Naudeix, enseignants-chercheurs aux départements de lettres et arts du spectacle de l’Université Rennes 2.
  • L’Enéide de Virgile (9 décembre 2014), avec Monique Bouquet, maître de conférences à l’Université Rennes 2, et Romain Brosseau, comédien professionnel.
  • La Religieuse de Diderot (6 novembre 2014), avec Elisabeth Lavezzi, professeur à l’Université Rennes 2, et Rozenn Fournier, comédienne professionnelle.
  • Armance de Stendhal (10 avril 2014), avec Audrey Giboux, maître de conférences à l’Université Rennes 2, et Hervé Charton, comédien professionnel.
  • Le Discours de la servitude volontaire de La Boétie (26 février 2014) avec Emmanuel Buron, maître de conférences à l’Université Rennes 2, et Simon Gauchet, comédien professionnel.
  • Les Lais de Marie de France (23 janvier 2014) avec Christine Ferlampin-Acher et Fabienne Pomel, professeurs à l’Université Rennes 2, et Isabelle Lechaux, enseignante et comédienne amatrice.
  • Soirée consacrée à Paul Eluard (14 novembre 2013) avec Benoît Conort, professeur à l’Université Rennes 2, et Marie Thomas, comédienne professionnelle.