Jean Le Bihan est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Rennes 2. Ses recherches portent principalement sur les rapports entre l’État et la mobilité sociale au XIXe siècle. Après avoir montré comment s’était constituée, au cours de ce siècle, une strate intermédiaire d’agents de l’État faite d’individus aux origines de plus en plus modestes, qui, en échange des profits sociaux, culturels et psychologiques qu’ils tiraient de leur carrière, ont mis au service de l’État leur compétence et leur zèle (Au service de l’État. Les fonctionnaires intermédiaires au XIXe siècle, Rennes, PUR, 2008), il travaille sur les bourses et boursiers de l’enseignement secondaire en France. Il cherche en particulier à déconstruire ce que l’on pourrait appeler le  » mythe de Péguy « , c’est-à-dire à mettre au jour, au ras du sol, dans leur complexité et leur diversité, les dispositifs administratifs, les performances scolaires et les itinéraires sociaux auxquels a donné naissance l’institution des bourses entre le Premier Empire et la Grande Guerre. La liste complète de ses travaux est disponible sur la page web indiquée ci-contre.