Professeur d’histoire contemporaine, Pierre Karila-Cohen coordonne l’axe 2 de Tempora, « Gouverner et être gouverné ». Il travaille sur l’histoire de l’État, de la police, des enquêtes et de la relation d’autorité en France et en Europe au XIXe siècle. Dans son ouvrage L’État des esprits (Rennes, PUR, 2008), il s’est intéressé à la manière dont les préfets enquêtaient sur « l’opinion publique » et produisaient une expertise politique sur les départements. Depuis, il a approfondi ses problématiques d’histoire de l’administration, qu’il a également étendues à l’échelle européenne, notamment à travers des recherches comparatives sur les préfets et les gouverneurs. Il a dirigé un numéro spécial de revue (Le Mouvement social, 2008) et co-dirigé un ouvrage collectif sur la notion d’autorité (2016). L’ensemble de ces travaux peut être qualifié d’ethnologie historique de l’État et de ses serviteurs, considérés à travers leurs pratiques et leurs interactions avec les populations. Son prochain livre, Monsieur le Préfet. Incarner l’État dans la France du XIXe siècle (Seyssel, Champ Vallon, à paraître en avril 2021), porte sur le travail de représentation des plus hauts fonctionnaires de l’État dans les départements français.