Chargement Évènements
visuel_je_20_mars_22pre

L’objectif de cette journée organisée par Gaïd ANDRO, Dominique GODINEAU et Solenn MABO, est d’interroger à nouveaux frais, et sans entrer dans une perspective téléologique, le concept de pré-révolution, délaissé par l’historiographie, en observant « d’en bas »,  au plus près des acteurs et du local, la décennie 1780-1790. Il ne s’agit donc pas de s’interroger sur « la crise de l’Ancien Régime » ou sur les événements « pré-révolutionnaires », mais plutôt d’examiner si et en quoi les acteurs (individuels ou collectifs) mobilisent le registre du droit et des droits dans leurs discours comme dans leurs pratiques pour réinterroger le lien entre le particulier et l’universel, dans un moment de crise structurelle du cadre intermédiaire de l’Etat moderne.