Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université Rennes 2 depuis 2010 et membre senior de l’IUF, Marie-Madeleine de Cevins consacre ses recherches à l’histoire religieuse, sociale et culturelle de l’Europe centrale – en particulier de la Hongrie – dans les derniers siècles du Moyen Âge :  institutions ecclésiastiques (des paroisses aux ordres mendiants, franciscains surtout),  sociographie du clergé (séculier et régulier), croyances et pratiques du christianisme latin (culte des saints, dons pieux, confraternités). Elle a notamment publié Saint Étienne de Hongrie (Paris, 2004), Les Franciscains observants hongrois de l’expansion à la débâcle (Rome, 2008), L’Europe centrale au Moyen Âge (Rennes, 2013), Mathias Corvin. Un roi pour l’Europe centrale (Paris, 2016) et Confraternity, Mendicant Orders, and Salvation in the Middle Ages : The Contribution of the Hungarian Sources (c. 1270–c. 1530) (Turnhout, 2018, publié également en hongrois). Elle a codirigé Les saints et leur culte en Europe centrale au Moyen Âge (XIe-début du XVIe siècle) (Turnhout, 2017) et L’économie des couvents mendiants en Europe centrale (v.1220-v.1550) (Rennes, 2018). Elle vient de publier, avec une centaine d’auteurs, un dictionnaire historique de l’Europe centrale au Moyen Âge, paru sous le titre Démystifier l’Europe centrale. Bohême, Hongrie et Pologne du VIIe au XVIe siècle (Paris, 2021). Elle dirige l’unité de recherche Tempora depuis sa création en 2017.